Mon rôle pendant l’accouchement est strictement non médical et mon accompagnement est possible uniquement avec l’accord préalable et en présence de l’équipe médicale.

En tant que doula j’apporte un soutien moral et logistique à la femme durant le travail.

Afin de pouvoir offrir un soutien dont tu as besoin, il m’est indispensable que nous puissions nous voir au moins à deux occasions avant l’accouchement. Lors de nos rencontres prénatales, nous abordons ensemble les conditions d’accouchement que tu envisages.

Si besoin, nous déterminons ensemble une période d’astreinte de 15 jours autour de la date prévue de l’accouchement où je me rends entièrement disponible, jour et nuit, pour l’accouchement.

Le jour J, respectant la charte de l’Association DDF, je te rejoins en présence de la sage-femme et/ou du gynécologue, soit à l’hôpital/maison de naissance, soit à la maison. Etant donné que je connais déjà tes besoins et tes souhaits, je me rends utile de la manière prévue. Nous allons suivre ton projet de naissance tout en faisant preuve d’une grande adaptabilité par rapport à tes besoins du moment.

Suivant notre accord préalable, je peux être à ta disposition tout au long de l’accouchement quel que soit sa durée.

Selon ma vision, la femme est tout à fait capable d’accoucher seule et moins il y a d’intervention extérieure (sauf pathologie ou danger, bien sûr), mieux l’accouchement se passe. Pour cela, je me base sur le travail de Dr Michel Odent, obstétricien mondialement connu, qui préconise le respect absolu de l’intimité de la femme.

Pourquoi demander ma présence à l’accouchement ?

Parce que

  • ma présence vous rassure.
  • le partenaire ne peut pas ou ne veut pas être présent.
  • je peux relayer le partenaire.
  • je vais tout faire pour apporter la sérénité, la tranquillité et pour veiller à l’intimité de la femme en travail.
  • il y a une fratrie plus ou moins impliquée dans l’accouchement.